Sainte-Croix-en-Plaine
Generic selectors
Correspondances exactes uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Contact
Merdingen, notre commune jumelée

Merdingen, notre commune jumelée

Nous sommes jumelés depuis le 29 septembre 1968 avec Merdingen, commune rurale et viticole de la région fribourgeoise, en Allemagne. Cette ville, qui fait partie du Pays de Bade, compte près de 2 600 habitants.

La naissance d'une amitié

L’origine de ce rapprochement et du jumelage est l’entretien dès 1953, par une association de Merdingen (l’Association de la Jeunesse Rurale) des 232 tombes militaires allemandes, établies sur le territoire communal en 1945

De la mort de millions de braves, tombés pour leur patrie, des blessures et des souffrances endurés par des millions d’autres, une leçon devait être tirée : des liens durables méritaient d’être tissés entre les acteurs forcés, les victimes des affrontements, et leurs descendants.

Dans cet esprit, et pour que cet acte de foi ne reste pas pour les générations futures de vaines paroles, ou des souhaits vides de contenu, les conseils municipaux des deux communes ont décidé, en 1968, de conclure un pacte officiel de jumelage :

« Que les contacts établis entre nos deux communautés, sur le plan économique, culturel, sportif et religieux, ainsi que sur le plan personnel pour l’édification d’un avenir florissant et fructueux, s’affermissent et s’épanouissent dans la paix durable pour une Europe unie. » (Vœux exprimés dans les discours officiels du 29/09/1968).

Merdingen de nos jours...

Wappen_Merdingen.svg

Afin de mieux connaitre la ville avec laquelle nous sommes jumelés, nous vous invitons à visiter leur site internet :
www.merdingen.de

Festivités du 40e anniversaire du jumelage

A l’occasion du 40e anniversaire du jumelage, les conseils municipaux des deux communes ont décidé d’organiser deux fêtes : la première a eu lieu à Merdingen le 27 juillet 2008, la seconde à Ste Croix en Plaine, le 21 septembre 2008

Le discours de M François HEYMANN, Maire de Ste Croix en Plaine

« Mesdames, Messieurs, etc…

Après une belle journée passée le 27 juillet en Allemagne, nous fêtons aujourd’hui chez nous avec nos amis allemands le 40 anniversaire de notre jumelage avec la commune sœur de Merdingen. Ces 40 années furent 40 années d’amitiés et de rencontres. Mais je sais que les relations et les premiers contacts ont commencé bien avant 1953.
D’ après le livre Heiligkreutz d’Auguste Scherlen, les rapports entre nos deux communes sont beaucoup plus anciens. En effet, en l’an 1263, le seigneur de Hattstatt reçut en fief des comtes de Ferrette des biens situés à Woffenheim qui avaient été donnés auparavant en gage au chevalier de Merdingen. On voit donc que les relations entre Ste Croix et Merdingen remontent à plus de 740 ans et que le Rhin n’était pas une frontière à l’époque !

Fêter un anniversaire est toujours un instant privilégié.
Il permet d’évaluer le chemin parcouru, il se veut porteur d’espoir. Il permet de ranimer la flamme. Le jumelage, c’était bien sûr une décision prise par les responsables d’alors des 2 cités. Or, cette décision resterait à l’état de signatures mortes sur des documents officiels si on ne la faisait pas vivre, si elle ne s’accompagnait pas de multiples rencontres sportives, culturelles, entre nos enfants, d’échanges en tous genres. Mais aussi propos échangés autour d’un verre à une bonne table, car nous avons aussi en commun sur les 2 rives du Rhin le goût des bonnes choses de la vie. Ces échanges permettant à chacun de raconter son vécu, son histoire, ses petites histoires font la saveur de nos vies. Ce sont tous ces moments partagés qui permettent à des amitiés de se nouer, amitiés sans lesquelles rien de durable ne se construit.

Face à l’Europe qui se développe, imaginée par des technocrates et les hommes politiques au niveau national, les jumelages constituent la dimension humaine qui manque aux Européens.
A l’époque de la mondialisation, les problèmes des uns rejoignent ceux des autres. La crise boursière l’a démontré récemment. Nous sommes tous dépendants les uns des autres, jouets au milieu d’enjeux économiques qui nous dépassent.
C’est par les jumelages que naissent la pondération, la modération, la compréhension, l’estime et le respect mutuel.

L’essentiel est de permettre aux hommes et aux femmes de vivre ensemble en bonne harmonie, quelles que soient leur langue, leurs conceptions philosophiques, leurs coutumes…et ce malgré les appétits économiques qui peuvent surgir çà et là.
C’est pour cela que nous pouvons que nous réjouir des relations qui ont prévalu entre nos 2 pays durant ces dernières décennies. Jamais dans l’histoire les rives du Rhin n’ont connu une période de paix aussi longue. Aujourd’hui nous traversons plus facilement le Rhin que les Vosges. Mettons à profit cette journée de partage et d’amitié pour mieux percevoir nos expériences communes et en dégager des enrichissements mutuels pour faire face aux défis du monde de demain.

Pour finir, je voudrais rappeler ici, comme je l’avais fait à Merdingen, les noms de ceux qui ont œuvré au jumelage et qui nous ont quittés. Qu’ils soient associés par la pensée à la cérémonie nous réunissant aujourd’hui :
– le maire Aloyse Burghard et le curé Antoine Messner avec qui les premiers liens furent noués.
– le maire Marcel Mansion, signataire du pacte de jumelage.
– le maire Léon Rohn.
Nous avons aussi le plaisir d’avoir parmi nous 4 conseillers ayant assisté aux cérémonies de 1968.
– Antoine Bellicam
– Xavier Ettwiller
– Morand Meyer
– Hubert Schmitt

Aujourd’hui c’est à nous de ranimer cette flamme. Que notre jumelage et tous les autres pactes qui unissent des cités entre elles portent des fruits, se développent de manière à créer un jour une chaîne humaine qui imposera la paix sur terre.»

Après le discours de M. Eckart Escher, maire de Merdingen et celui de M. Frédéric Hilbert, conseiller général, M. François Heymann a remis la médaille d’honneur de sa ville au maître d’école Herrmann Brommer et à M. Anton Ehret de Merdingen ainsi qu’à M. Roger Christmann en raison des services rendus et de leur implication dans le jumelage

Relation du discours de M Eckart ESCHER, Maire de Merdingen

Après avoir salué les personnalités, le maire Eckart Escher a commencé par exprimer sa joie et l’honneur ressenti d’avoir pu dévoiler avec M. Heymann la plaque de la rue nouvelle de Merdingen à Ste Croix. Il a relevé que le baptême de cette nouvelle voie de circulation, dirigée ouest – est, faisait suite à la création de la rue de Ste Croix-en-Plaine dans sa commune et qu’ainsi, en quelque sorte, la communication entre les 2 cités était parachevée.

Le partenariat avec Ste Croix, a-t-il poursuivi, s’est transformé, au fil des décennies, en une relation fraternelle. Il en a voulu pour preuve tangible la participation annoncée de nombreux groupes et associations français et allemands au déroulement culturel et festif de la journée. Il a aussi souhaité que de nouveaux contacts et de nouvelles amitiés naquissent en ce jour de fête pour donner un contenu renouvelé aux liens tissés entre Alsaciens et Badois.

Lui aussi a révélé que des relations ont existé entre Ste Croix et Merdingen dans les années 1260. Les seigneurs de Merdingen avaient, à l’époque, des biens à Woffenheim. La preuve, selon lui, de l’étroitesse et de l’enchevêtrement des relations existant dans la région du Rhin supérieur dès le haut Moyen Age.

M. Escher n’a pas manqué de remercier tous les acteurs ayant œuvré à la réussite de la fête dans les 2 communes, particulièrement les associations de Merdingen présentes: le chœur d’hommes, la chorale de l’école communale, la société de musique, le groupe folklorique des dames sans oublier les joueurs de l’ASV qui ont rencontré leurs homologues de Ste Croix sur le terrain de football.

Son allocution s’est achevée par ces mots : « Une nouvelle impulsion est ainsi donnée aux relations amicales entre nos habitants au travers de ces festivités. Ces contacts devront être poursuivis et approfondis, ce à quoi chaque concitoyen et chaque association peut contribuer. Cela serait formidable si, dans 10 ans, à l’occasion du 50 anniversaire, nous pouvions constater que 2008 a ouvert la voie dans ce sens.»

Partager cette page sur :

La Mairie

25 route de Bâle
BP 30015
68127 Sainte Croix en Plaine

Le lundi : 14h00-18h30
Le mardi : 14h00-17h30
Le mercredi : 8h30-12h00
et 14h00-17h30
Le jeudi : 14h00-17h30
Le vendredi : 13h00-16h30

Nous contacter :

Par téléphone : 03 89 20 95 20

Par mail :
mairie@saintecroixenplaine.fr

Carte interactive

Sélectionnez un ou plusieurs services